Défendre les savoirs populaires

Biotope œuvre pour le droit de diffuser les savoirs populaires ethnobotaniques car pour le moment nous ne pouvons légalement informer sur les usages médicinaux des plantes et produits à base de plantes, contrairement aux agriculteurs dans d’autres pays européens.

 

Sauvegarder la connaissance populaire sur les plantes

Par notre persévérence et la qualité de nos produits, nous participons à l’utilisation quotidienne des plantes. Nous restons, en cela, des acteurs importants car nous accompagnons le végétal de la graine à sa transformation.

Nous n’avons néanmoins pas le droit d ‘indiquer leurs usages médicinaux. C’est la Pensée sauvage qui, dans le cadre de ses recherches ethnobotaniques, diffuse ce patrimoine populaire séculaire.

Tilleul, les bractées sont prêtes à être cueilliesLa verveine, plante fragile qui craint les gelées

 

Les plantes compagnes ou l'utilisation des plantes au quotidien

Les plantes sont indispensables à notre survie et à celle des animaux. Dans la liste des plantes libérées, nous connaissons toutes et tous les pommes de terre, les céréales mais connaissons-nous toutes nos plantes compagnes de tous les jours ? 

La camomille romaine, pour la plante séchée, l'huile essentielle ou l'eau florale

 

La sauvegarde des savoirs ancestraux sur l'utilisation médicinale des plantes

Tout comme dans des pays des peuples premiers, nos savoirs populaires doivent rester vivants. Ces savoirs ancestraux ont aidé l’Homme à devenir ce qu’il est. Les animaux savent encore avec quelle espèce se purger, se soigner… Alors pourquoi pas nous ? Producteurs et consommateurs doivent s'unir pour "libérer les savoirs populaires" afin qu'il puissent s'adapter aux nouvelles maladies, à notre mode de vie actuel et que tout un chacun y ait accès.

Une jolie gamme de cosmétiques 100% bio, 100% SIMPLES

 

Sauvegarder les savoirs ancestraux sur les modes de culture bio

Les techniques de culture à l’ancienne (sans intrants nocifs) nous ont aidé à faire nos premiers pas en 1978 mais très vite nous avons amélioré, grâce aux outils adaptés, le confort de travail. Les savoirs des paysans traditionnels que nous avons adaptés sont les garants d’une production respectueuse du végétal. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos méthodes de culture, nous vous conseillons de consulter le livre "la culture des plantes aromatiques et médicinales en Bio" de Wicki Gerbranda (édité par la Pensée Sauvage, disponible dans notre coopérative).

Hivernage de la verveine