Véronique MAS est installée sur Mars, dans les Cévennes gardoises, petite commune rurale de 180 habitants située à 500m d'altitude en zone périphérique du Parc National des Cévennes. Après avoir oeuvré 17 ans dans une association de tourisme rural, elle a choisi de se réorienter dans la culture des Plantes Aromatiques et Médicinales, activité qu'elle exerce depuis 2013 dans son village. Tout a commencé par un terrain en friche, prêté gracieusement par le dernier agriculteur de sa commune. Ce projet d'installation a pu voir le jour grâce à la solidarité locale et au parrainage de Wicki Gerbranda, fondatrice de la SICA Biotope des Montagnes. Réaliser ce projet en agriculture biologique était pour elle une évidence éthique et son adhésion au syndicat des SIMPLES, un acte militant.
Après de gros travaux de préparation des terres, elle a commencé à mettre en culture, sur une surface d'environ 1500 m2, une douzaine de plantes, adaptées au biotope et répondant à la demande de la clientèle. Son activité comporte également une partie de cueillette sauvage (romarin, cynorhodon) qu'elle effectue souvent en collectif avec les coopératrices de Biotope des montagnes, des moments riches en partages et en éclats de rire. « C'est un travail physiquement difficile mais qui m'apporte une grande satisfaction et un bonheur quotidien. J'ai la chance d'habiter une région magnifique et de pouvoir désormais y
consacrer mon temps pour pratiquer mon activité professionnelle». Par ailleurs, elle est également investie au sein du Conseil Municipal de son village ou elle a pris en charge l'environnement, la ressource en eau et la représentation de la commune au Parc National des Cévennes. Véronique pratique également des loisirs comme la danse et la musique qu'elle partage dans deux groupes, un groupe vocal et avec des amis ou elle intervient en tant que choriste percussionniste. « Je pratique la musique en tant que loisir mais pas seulement, c'est également un acte militant car le choix des chansons dans ces deux groupes est important, chansons à texte, drôles mais pas que... ».

Elle souhaite désormais faire partager sa passion des plantes au travers de visites de son jardin et d'animations pédagogiques. « Beaucoup reste à faire et quelques vies ne suffiraient pas à combler mon appétit de connaissance et de projets, alors pour l'instant je savoure chaque jour qui passe et qui me donne l'occasion de vivre pleinement la vie que j'ai choisie» .